L’Alentejo. Histoire(s) d’un Road Trip en juillet 2016

Road trip total

Cette région coincée entre le Centre et l’Algarve est considérée comme le grenier du Portugal. C’est bien une réalité puisque la route nous laissera découvrir des paysages cultivés à perte de vue… Céréales, oliviers, chênes-liège et eucalyptus.

Atterrissage à Lisbonne le mardi 19 juillet vers 7:30, location de voiture avec Inter Rent puis chaque jour une étape, un nouvel hôtel, de nouveaux horizons avant de redécoller le 28 juillet de l’aeroporto Humberto Delgado de Lisbonne à destination de Toulouse avec la TAP.

Notre route nous a conduits de Lisbonne à Elvas, à Portalegre et la Serra de Sao Mamede et le troisième jour fut le plus nomade puisqu’il nous conduisit à Estremoz, Vila Viçosa, Alandroal avant de faire étape à Juromehna pour la nuit et pour notre plus grand plaisir à la Casa Central (nous recommandons absolument cet hébergement).

Jour 4 : voilà Evora, la capitale régionale de l’Alentejo. La journée ne nous a pas suffi pour humer cette ville splendide et nous avons consacré la matinée du 5ème à la visite de l’incroyable cathédrale de Sé, juste avant de reprendre la route à destination de Monsaraz, pépite dominant le Grande Lago et d’arriver à Moura pour déguster la meilleure huile d’olive du Portugal.

Le sixième jour nous ouvre les portes de Beja, deuxième ville de l’Alentejo, capitale du Sud de la région, dimanche très calme, sans doute un peu trop… Le jour sept nous emmène à Mértola, la ville la plus méridionale de l’Alentejo, aux cœur du Parc Naturel de la vallée du Guadiana, à environ 80 km de Faro et des plages de l’Algarve…

Il est temps de quitter les terres pour satisfaire notre envie d’océan… Nous quittons l’Est de l’Alentejo pour le littoral et ses plages immenses. Nous choisissons un hébergement à Odémira à moins de 30 mn des plages, pour éviter l’inflation des prix du bord de mer. Suivent les noms qui sentent l’iode à plein poumons comme Zambujeira de Mar, Almagrave, Vila Nova de Milfontes la balnéaire. L’ambiance est familiale et détendue.

A l’aube du 8ème jour, il temps de poursuivre plus au Nord vers Sinès, les prias de Santo-André (mer ou lagune), jusqu’à celle de Comporta qui ferme la région de L’Alentejo. Nous poursuivons la route sur la Péninsule où nous prendrons le Ferry à Troia pour 25 mn de traversée et accoster à Sétubal où nous ferons étape… Bonne surprise.

Les deux derniers jours, nous les gardons pour Lisbonne dans laquelle nous n’avions pas rôdé depuis le mois d’octobre… ça nous manquait ! Alors nous avons quitté Sétubal sans sillonner la Serra da Arrabida, sans découvrir Sesimbra, les plages de Caparica et les autres perles de la Péninsule de Sétubal. Un prochain voyage tout trouvé 🙂

A Lisbonne, c’est juste la cohue et la ville est un chantier à ciel ouvert… Tous les incontournables touristiques imposent des queues impressionnantes et le flux des visiteurs est augmenté par l’arrivée au port d’un des 3 plus gros bateaux de croisière du monde : l’Independence of the Seas et ses 4800 passagers !

Dès le lendemain pour notre dernier jour (nous sommes jeudi), nous nous éloignons un peu des lieux les plus denses et bien nous a pris…

Merci de nous suivre tout au long du voyage et de l’enrichir de vos commentaires, de vos expériences et de vos bonnes adresses !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.